Adobe arrête le développement de Flash Player

Posté le par | Répondre

La société Adobe System arrête le développement de nouvelles versions de son lecteur flash pour terminaux mobiles mais continuera à mettre à jour les versions déjà disponibles (résolution de bugs critiques et mises à jour de sécurité), mais pour les Smartphones et tablettes tactiles surtout sous Android, il n’y aura pas de nouvelle version de Flash. La décision a été prise en fin au cours de l'année 2011 dans le cadre d’une restructuration de l’entreprise avec la suppression de 750 postes (soit 7,5% des employés d'Adobe) et un recentrage sur sa plateforme Adobe Air et l’intégration dans  L’HTML5.

Au delà de proposer des contenus design sur nos pages web,  Adobe a livré au cours des deux dernières années Flash Player pour les navigateurs mobiles et a apporté un caractère expressif complet au Web pour de nombreux appareils mobiles.Toutefois, HTML5 est désormais pris en charge universellement sur les principaux appareils mobiles, et dans certains cas, exclusivement. Cela rend HTML5, aux yeux d'Adobe, la meilleure solution pour créer et déployer du contenu dans les navigateurs sur toutes les plateformes mobiles. Adobe continuera son travail avec les principaux acteurs de la communauté HTML, y compris Google, Apple, Microsoft et RIM, pour stimuler l'innovation HTML5 qu'ils peuvent utiliser pour faire avancer leurs navigateurs mobiles. Adobe permettra toutefois à ses titulaires de licence de code source de continuer le travailler sur ce support pour leurs propres mise en œuvres et développement et devrait autoriser l’utilisation gratuite du code source du Flash Player à tous ceux qui possède la licence intégrateur. Rappelons que la mise à jour Flash Player 11.1 est été mise en ligne depuis la sortie de Ice Cream Sandwich fin février 2012. La société Adobe travaillerait sur Flash Player 11.2 qui scellera définitivement le développement de cette application. Adobe va donc dans l'avenir tirer parti de son expérience avec Flash pour accélérer leur travail avec le W3C et WebKit d'apporter des fonctionnalités similaires à HTML5 aussi rapidement que possible pour une transition en douceur vers HTML5 et se focaliser sur des applications Adobe AIR.

(source : http://blogs.adobe.com/conversations/2011/11/flash-focus.html )

Qu'en sera t-il pour nos tablettes et Smartphones Android ?

Adobe a officiellement confirmée qu’elle était actuellement en train de travailler sur le portage de Flash Player sous Android 4.0 Ice Cream Sandwich (fait avec Flash Player 11.1, j'en ai parlé sur ce billet) et selon elle, Android 4.0 sera la dernière version du système d’exploitation mobile de Google à en bénéficier, mais ne semble pas vouloir abandonner complètement l’idée de rénover son lecteur Flash car ils aimeraient apparemment pousser davantage ce loisir qu’est le divertissement, au travers des navigateurs sur PC. Les communiqués de Adobe System se suivent mais restent encore pour le moment imprécis.

Qu'en est-il pour Flash Player sous Linux (et autres sytèmes d'exploitation) ?

Adobe a choisi de ne plus supporter le format Flash sous Linux dans ses prochaines versions, sauf à travers un format spécifique reconnu uniquement par le navigateur Chrome de Google fourni sous forme de "plugin Pepper". Ce module pour Chrome peut ainsi fonctionner sous Windows, sous Linux ou sous Mac OS, sans développements supplémentaires.
Le dernier module développé pour Linux sera le Flash Player 11.2, dont la version finale est programmée pour les prochaines semaines. Adobe précise qu'il continuera de fournir des mises à jour de sécurité pour la version Linux de Flash Player 11.2 pendant 5 ans.
Pour les autres navigateurs multi-plateformes comme Opera ou Firefox, Adobe continuera à développer des plugins spécifiques à chaque chaque plateforme, sauf pour Linux.

(source Numérama)

Le standard HTML5 arrive progressivement et devient un concurrent de taille à Flash Player. De nombreux sites web d’hébergement de vidéos comme YouTube ou Vimeo on déjà passé le cap en proposant ses entenus en consultation ou embed en HTML5. Malheureusement, il va donc se poser le problème de la prise en charge par nos navigateurs des formats vidéo utilisés en HTML5 : OGG/Theora (.ogv), H.264/MP4, webm. Dailymotion, propose sur sa page (http://www.dailymotion.com/fr/html5) de tester si votre navigateur supporte bien ses contenus en HTML5 et dans mon cas me propose d'installer la version bêta Firefox 12.
OGG/Theora (.ogv) : format de compression vidéo open-source, sans brevets. Ceci donne le droit à tous d'utiliser Theora (à des fins non commerciales tout comme à des fins commerciales) sans devoir payer de redevance au consortium MPEG.
H.264/MP4 : supporté par le Moving Picture Experts Group. C'est un format non-libre (soumis à brevets) et non-gratuit. Toutefois, il est gratuit dans certaines utilisations (la diffusion gratuite de vidéos par des sites Web par exemple).
WebM : un format multimédia ouvert qui a été lancé par Google (après rachat de la société On2 Technologies). L'utilisation est en libre et gratuite.

Pour comprendre la compatibilité des navigateurs/formats vidéo, voici un tableau explicatif  et vous constaterez qu'il y  a une grande disparité dans le support des codecs, chacun défendant ses intérêts pour le meilleur ou pour le pire (commerciaux ou libres).

Navigateurs H.264/MP4 OGG Theora WebM
Firefox non Firefox 3.5 et > Firefox 4 et >
Opera non Opera 10.5 et > Opera 10.6 et >
Internet Explorer Internet Explorer 9 et >
non si les codecs sont installés
Google Chrome Google Chrome 4 à 16
(supprimé après)
Google Chrome 4 et >
Google Chrome 6 et >
Safari Safari 5 et > non non

Vous l'avez compris, les enjeux commerciaux vont modifier considérablement le travail des développeurs de sites internet, et obliger les surfers du web à maintenir à jours leurs codecs et navigateurs (ce qui n'est peut-être pas un mal). En effet, dans un soucis de lisibilité de leurs contenus vidéo par les utilisateurs de Internet Explorer, Firefox, Safari, Chrome, les développeurs vont devoir proposer une même vidéo en 3 formats différents que le navigateur se chargera d'interpréter. J'imagine qu'un florilège de plugins pour tous ces navigateurs vont fleurir, en attendant c'est la corvée.

Avec la fin de Flash sur Mobile, c’est la boite de pandore qui s’est ouverte, la disparition de Flash sur ordinateur devient inéluctable. En effet Flash Player n’est pas le seul plugin sur votre navigateur. Il est bien sur le plus répandu et le plus utilisé avec 95% d’ordinateurs équipés. Derrière vient se placer Silverlight, une technologie Microsoft concurrente de Flash. Depuis quelques temps déjà Microsoft a repositionné Silverlight pour des développements “hors navigateurs” et laisse entendre que la prochaine version de Silverlight serait peut-être la dernière.

À suivre...

Cet article vous a plu, déplu, vous le trouvez concis ou incomplet, faites-le moi savoir.


Licence Creative Commons
Cet article, sauf mention contraire expresse, est publié sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported Licence.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Google Plus Twitter Facebook Linkedin Framasphere email Flattr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *