Pourquoi privilégier Firefox à Internet Explorer ?

Posté le par | Répondre

Débarqué en 1995, Internet Explorer était voué à un avenir prometteur : il était rapide, gratuit, affichait rapidement les pages web et présentait plusieurs nouveautés par rapport au logiciel dominant (et payant) de l'époque, Netscape. Il grignotte au fur et à mesure des places parmi les navigateurs et parvient en 2004 à s'imposer auprès de presque 90% des internautes. Cela dit, l'internaute n'a pas eu forcément le choix car IE est installé d'office sur tous les ordinateurs vendus avec Microsoft Windows (depuis Windows 98 si j'ai bonne mémoire). Ce qui a coûté à Microsoft plusieurs procès (perdus) en concurrence déloyale mais qui a porté puis maintenu IE au zenit des navigateurs utilisés et non la qualité de ce navigateur que pas ou peu d'éditeur arrivait à concurrencer. Aucune entreprise ne peut sérieusement espérer vendre un navigateur alors qu'IE est déjà présent et gratuit sur tous les PC.

Ce qui agaçait et/ou agace toujours, peut se résumer comme autant d'indices de la piètre qualité du logiciel dont on attendrait au moins qu'il nous laisse maître de la machine et dont les symptômes sont les suivants :

  • Les fenêtres de pub intempestives, le navigateur qui ouvre des sites que l'on n'a pas demandés, la fenêtre qui change de taille toute seule, le mode plein écran qui s'active comme par magie, les navigateurs qui s'ouvrent en rafale plus vite qu'on ne peut les fermer, la page de démarrage qui change toute seule, l'ordinateur qui ralentit au fil des mois sans qu'on sache pourquoi...
  • Des experts ont constaté que IE est une véritable passoire en terme de sécurité. Le temps des attaques manuelles est révolu depuis longtemps : aujourd'hui ce sont des programmes qui se chargent de vous pirater, 24 heures par jour, tous les jours de l'année. Un seul pirate peut prendre le contrôle de millions d'ordinateurs sans se lever de son lit. Il n'aura même pas vraiment besoin d'être un crack : des outils de piratage clefs en main sont disponibles sur Internet, les Lamers ont donc à leur portée nos ordinateurs désormais reliés à grande vitesse de manière illimitée. Mais que veulent ces "pirates" ? Vous observer, vous escroquer, ou utiliser votre ordinateur à des fins illégales. Toutes ces activités ont un point commun : elles doivent rester cachées et être rapidement exécutées. "Oui mais j'utilise un antivirus, un pare-feu, un éradicateur de spywares et un nettoyeur de la base de registres, je suis protégé(e)!!". Cela est bien mais franchement pas toujours efficace. La plupart des sites pirates se contentent d'installer un "mouchard" sur votre ordinateur, via Internet Explorer, qui fera un rapport régulier sur votre utilisation d'Internet sans vous prévenir bien sûr, dans le but de connaitre votre vie privée, vos habitudes, votre numéro de CB à des fins purement mercantiles ou totalement frauduleuses. Bon, je ne vais pas dresser la liste des différents types de mouchards, nous y passerions l'après-midi.

Ce qui distingue Internet Explorer, ce n'est pas le nombre de ses bugs. Ce n'est pas non plus le fait qu'Internet Explorer ne respecte pas les standards du Web, du coup vous n'êtes pas sûr de profiter des dernières améliorations et vous risquez d'avoir un affichage dégradé (c'est ballot pour un logiciel qui est sensé restituer l'affichage correct d'un contenu). C'est le rapport intime qu'il entretient avec les entrailles de Windows, qui transforme ce qui aurait pu être des bugs mineurs en vulnérabilités critiques. Ce défaut de conception (résultant d'un choix commercial et qui permet à Microsoft de se dédouaner de toute forme de concurrence déloyale) condamne IE à demeurer une voie privilégiée pour les attaquants.

Pour mieux comprendre ce phénomène d'interaction des programmes, je vais, de manière imagée, vous le présenter dans un contexte différent que vous connaissez mieux. Nous allons imaginer une ville médiévale fortifiée qui se compose de maisons (textes, photos, vidéos, musiques, factures électroniques, courriers électroniques, etc.) qui sont bâties sur un terrain (le système d'exploitation, dans notre exemple, Windows). Cet ensemble forment une ville, qui pour se protéger, est entourée d'un mur (le pare-feu). Pour pouvoir communiquer avec l'extérieur et le reste du monde, (web, courrier électronique, messagerie instantanée, etc.), nous allons nous déplacer par des routes et donc nous avons besoin, en plus du mur, de gardes (votre antivirus) qui vont filtrer les "entrées" et "sorties" et de temps à autre, fouiller si nécessaire les maisons à la recherche d'intrus (les virus). Cela parait rassurant mais ce qu'on ne pouvait pas savoir est que le terrain sur lequel sont bâties les maisons (Windows) est une ancienne carrière et que de temps en temps, certaines parties de terrain s'effondent (un énième bug est découvert dans Windows). Bien sur, vous n'êtes, ni vous, ni les gardes, prévenus de chaque "effondrement" et la société minière (Microsoft) qui a vendu le terrain vient régulièrement et parfois lentement reboucher les trous affessés avec du béton et refaire la chaussée des rues abîmées (Windows Update). Ces désagréments ne devraient normalement pas compromettre vos défenses extérieures mais chaque nouveau trou communique directement avec les routes qui vont au-delà des remparts. La route étant IE, intimement liée à Windows, si l'un s'effondre, l'autre aussi... Plus le délai de réparation est long, plus l'accès aux assaillants est facilité. Alors que peut-on faire face à une telle situation ? La première est de faire en sorte que les trous n'aient plus accès à l'extérieur (ne plus utiliser IE, pas cool ; en tout cas s'en passer, plus cool). La deuxième est de déménager vos maisons sur un autre terrain moins miné (changer de système d'exploitation, et il y a le choix (Mac OSX ou Linux) !). Certe, la compagnie minère a fait des progrès depuis les anciennes concessions '95, '98, '2000, XP... quoique Longhorn n'a pas fait long feu. Petit détail qui a son importance, Microsoft arrêtera les mises à jours de Windows XP en avril 2014, système majoritairement installé dans le monde qui n'accueillera pas IE9 (théoriquement plus sécurisé que les versions précédentes).

Ou alors, vous pouvez prendre votre destin en main et passer dès aujourd'hui à Firefox !

Firefox est un logiciel dit “Open Source”, cela veut dire que n’importe quel développeur a accès au code qui permet de construire le logiciel, de l’adapter, de le corriger et d’accéder à toutes ses fonctionnalités. Cela veut dire aussi que les logiciels libres ont un rythme de mises à jours plus important en général, que les bugs sont rapidement détectés et corrigés par la communauté, qu’on n’a pas besion d’attendre la dernière mise à jour de Microsoft avec son lot de nouveaux bugs et que le logiciel utilisé par tout le monde est potentiellement transparent pour tout le monde ce qui n’est pas le cas avec les logiciels dits “propriétaires” comme ceux de Microsoft. Cette communauté de programmeurs, de spécialistes en marketing, de testeurs, de traducteurs et d'avocats du monde entier qui travaillent pour nous assurer que le Web demeure une ressource publique partagée, ouverte et efficace. Il en existe d'autres (comme Opera, Google Chrome, ...) moins populaires mais aux indéniables qualités : si vous en avez l'envie (et le temps ...), n'hésitez pas à les tester. Firefox reste cependant une valeur sûre. Une étude indépendante montre qu'en 2006 les utilisateurs de Firefox ont été vulnérables pendant 9 jours, quand ceux d'Internet Explorer l'ont été pendant 284 jours.

Tous les navigateurs quels qu'ils soient (comme tout système d'exploitation ou tout autre programme) connaissent des trous de sécurité, ce qui peut rendre votre ordinateur vulnérable face à des attaques. Ce qui fait la différence c'est le temps mis pour les corriger. Les délais de correction de failles de sécurité sous Firefox sont beaucoup plus rapides que sous IE : la communauté est beaucoup plus réactive (encore un avantage de l'open source). D'un manière générale, une grosse faille corrigée rapidement est moins dangereuse que des failles moindres corrigées seulement au bout de quelques mois (délais habituels pour IE). Internet Explorer version 6 connaît de nombreuses failles de sécurité non corrigées !!! Si vous ne voulez pas changer de navigateur, faites au moins une mise à jour vers sa version 8 !!!

Pour ceux qui savent, changer de logiciel s'apparente à un retour à l'innocence. Firefox n'est pas, comme IE, victime d'une tare congénitale qui le ferait chuter à chaque fois que l'on découvre un bug dans Windows. Mais vous vous posez certainement ces questions ?

L’installation de Firefox ne présente-t-elle pas des risques de sécurité ? Pas le moins du monde, au contraire, Firefox est plus sûr qu’Internet Explorer dans bien des cas.

Pourrai-je conserver mes préférences d’Internet Explorer (Historique de navigation, sites favoris, etc) ? Bien sûr ! Firefox vous propose dès son installation de récupérer les préférences d’Internet Explorer.

Cette instalation ne va-t-elle pas effacer Internet Explorer ? Absolument pas. Votre ordinateur peut supporter 2 navigateurs simultanément, voire plus si vous le désirez. Si vous n’arrivez vraiment pas à vous faire à Firefox,         vous pourrez toujours revenir à Internet Explorer. De toute façon, Désinstaller IE reviendrait à désinstaller Windows (ou presque).

Pour ces raisons, actuellement (n'oublions pas que tout évolue...  d'autant plus vite en informatique) Firefox semble un choix plutôt judicieux. J'ai lu, il y a peu de temps que Google Chrome est le seul navigateur à avoir résisté aux attaques lors d'un concours de piratage. Concours Pwn2Own : seul Chrome a mis en échec les hackers (par securite.reseaux-telecoms.net), Pwn2Own: Chrome et Firefox règnent toujours en matière de sécurité (par blogue.ztele.com) et Pwn2Own 2011 : Safari vaincu en 5 secondes lors du concours de hacking, Internet Explorer 8 exploité (par developpez.com).

À vous de choisir.


Licence Creative Commons
Cet article, sauf mention contraire expresse, est publié sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported Licence.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Google Plus Twitter Facebook Linkedin Framasphere email Flattr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.