(Google) Nexus est mort, RIP Nexus

Posté le par | Répondre

Au travers de la conférence annuelle "Made by Google" du 4 octobre 2016, Google vient de signifier l'arrêt du programme Nexus et en profité pour présenter son nouveau programme : "Made by Google" et ses nouveaux  appareils. On savait que la gamme de smartphones et tablettes (et accessoires connectés) Nexus de Google était en pleine restructuration et la rumeur courait depuis quelques semaines mais Google l'a rendue officiel. "Made by Google" -et Pixel- a pour but premier d'unifier ses différents appareils sous un seul et même label. Pour se faire, il faut casser les fondations pour construire un avenir.

C'était quoi Google Nexus ?

Un nexus est une connexion, généralement là où de multiples éléments se rencontrent. (Wikipédia)

Google Nexus, c'était une gamme d'appareils tournant sous le système Android produit par Google en coopération avec différents constructeurs (HTC,Samsung, LG, Asus). Les modèles Nexus avaient le gros avantage de ne pas intégrer de surcouche constructeur ou de surcouche opérateur, et de disposer d'un bootloader facilement dé-verrouillable afin permettre le développement et la modifications du système (notamment "rooter" l'appareil).

Les modèles Nexus ont toujours été les premiers appareils à recevoir les mises à jour Android : les mises à jours majeures comme le passage à la dernière version de l'OS (améliorations OS, nouvelles fonctionnalités, ergonomie, etc..), mais aussi aux mises à jours de sécurité, alors que bon nombre de constructeurs trainent des pieds pour les déployer, quand il le font.

En dehors du programme Nexus, Google Il favorisait d'autres constructeurs Android en leur fournissant ayant une variante Android : Google Play Edition (GPe), sans surcouches constructeurs, tout comme les Nexus. Ce programme de commercialisation lancé au printemps 2014 a pris fin en janvier 2015.

L'ère de ce qui avait fait la renommée des Nexus : un rapport qualité/prix des plus alléchants, un appareil facilement bidouillable vient de s'achever, Google est bien décidé de changer radicalement les choses cet automne. Le programme Nexus, qui a toujours été conçu comme une sorte de "plate-forme de référence" n'est donc plus, Pixel est là!

Gamme Nexus Crédit image : © ANDROIDPIT

Pixel, la continuité de Nexus ?

Si vous suivez l'actualité tech, vous vous êtes certainement rendu compte que Nexus était bien plus qu'un matériel doté d'un système d'exploitation mobile (dont les sources sont ouvertes sous licence Apache 2.0 GNU GPL 22), il était aussi un état d'esprit partagé aussi bien par le geek (qui adore bidouiller son appareil en modifiant son apparence ou en ajoutant quelques fonctionnalités) que par le développeur qui bénéficiait d'un support stable et fiable. Un des gros avantages de posséder un Nexus était que n'importe quel utilisateur pouvait faire très facilement une mise à jour majeure de son appareil à partir de son ordinateur personnel qu'il soit sous Windows (avec le logiciel Nexus Root Toolkit) ou Mac/GNU Linux (en installant la prise en charge adb).

Et le grand public alors ? Je ne sais pas vous, mais dans mon entourage les utilisateurs de smatphone/tablette sont soit Android (principalement Samsung, LG ou Sony) soit iPhone. Je dois avouer que quasiment personne ne reconnait mon Nexus 5 ou l'assimile à quelque chose qui ressemble à un iPhone 5s... oO (c'est mon entourage, hein).

Globalement Google Nexus n'est pas vraiment connu du grand public, ce n'est pas qu'il boude les produits Google, il ne les connait pas. À mes yeux, le matraquage publicitaire y est pour beaucoup, les marques présentent dans les médias TV se résument à Samsung (Android), iPhone (iOs) et quelques modèles de constructeurs tournant sous Windows. Ceux dont on ne parle jamais : appareils "FirefoxOS" ou Blackberry (BlackBerry OS) sont désormais morts. La bataille sur ce marché est impitoyable.

Il est difficile pour nous de quantifier les ventes des produits Nexus, pourtant ces modèles exclusivement vendus sur le Google Play Store, ou sur le site Amazon et chez quelques FAI permettrait de le savoir facilement. Les chiffres que Google connait fort bien restent un mystère. Google compte bien doper ses ventes et c'est en passant en premier lieu par une stratégie marketing qu'il va s'y prendre. Pourtant, Google a communiqué sur ses produits/logiciels, une campagne d'envergure avait été lancée en Europe au travers des barres chocolatées KitKat pour le lancement des Nexus 5/7(2013) ainsi qu'une campagne télévisée digne d'Apple (quelques exemples) :

La campagne 2013 a certainement été trop courte car elle n'a visiblement pas portée les fruits escomptés.

Google est donc bien décidé à tourner la page de ses différentes expérimentations pour se positionner durablement sur ce marché fermé et tellement porteur pour affirmer sa marque, ses produits dans un avenir ultra-connecté.

Pixel va t-il se faire une place dans le même état d'esprit que Nexus ? Google reste vague pour l'instant. Outre la présentation de sa nouvelle gamme de produits "Made By Google" (Pixel, Pixel XL, Pixel C, Google Home, Google Wifi, Chromecast, casque de réalité virtuelle Daydream View, Pixel play, etc..), on ne sait pas grand chose pour le moment. en tout cas, une chose est sûre, tous les appareils arboreront un seul et même logo : la lettre "G".

madebygoogle2016

Les Pixel et Pixels XL (entre autre) seront disponible prochainement à un prix compris dans une fourchette de 650€ à 1000€. Google positionne clairement ses smartphones dans le haut de gamme certainement dans le but de concurrencer de front le haut de gamme Samsung et la marque à la pomme. La stratégie est donc d'atteindre le grand public par un positionnement haut de gamme, certainement avec une campagne publicitaire à venir de grande envergure. On est loin des tarifs appliqués à la gamme Nexus.

Au delà de vouloir devenir un concurrent d'envergure sur le plan matériel, Google vise, au travers de cette unification, à encrer ses produits logiciels dans les esprits et à fusionner de manière silencieuse l'aspect logiciel à l'aspect matériel. Parce qu'il n'y a pas que la concurrence en terme de matériel, Google veut positionner son Google Assistant comme incontournable et écraser Siri (Apple) ou Alexa (Amazon). Google Assistant sera omniprésent dans un nombre grandissant d'appareils qui ne s'arrêtera pas au smartphones et tablettes mais aussi au Google Home pour commencer (Google Wifi n'est qu'indirectement lié à l'assistant). Une plongée dans l’intelligence artificielle pour bientôt ?

Fundamentally, we believe that a lot of the innovation that we want to do now ends up requiring controlling the end-to-end user experience," Rick Osterloh

Le changement radical a commencé en avril de cette année lorsque Google a embauché l'ancien développeur principal produit Motorola, Rick Osterloh, à la tête de sa division "hardware". Rick Osterloh fait en quelque sorte le ménage, remise au placard le projet ARA et dresse une nouvelle feuille de route pour l'avenir afin de renforcer une expérience utilisateur maîtrisée de bout en bout tout en imposant un contrôle total du développement matériel et logiciel. Le programme Nexus a rempli sa mission de "plate-forme de référence" et de vitrine aux autres fabricants et n'a plus de raison d'être. Il se dit même que la marque pourrait aller encore plus loin et lancer la conception de ses propres SoC, c'est à dire concurrencer AllWinner, Exynos de Samsung, MediaTek, OMAP de Texas Instrument, Rockchip, Tegra de nVidia, Snapdragon de Qualcomm.

Le pari est donc double : le matériel et l'assistant. Titiller Apple en perte de vitesse ces derniers mois et se démarquer de Samsung sur les smartphones/tablettes/casque VR est une chose, toucher le plus grand nombre en est une autre. Les 6 prochains mois seront décisifs.

Quoi qu'il en soit, les utilisateurs de Nexus sont, comment dire, déçus (le mot est faible). Certaines fonctionnalités resteront réservées aux Google Pixel et Pixel XL laissant sur le banc de touche les terminaux encore éligibles aux mise à jours majeures qui leur étaient dues. Pire encore, avec l'arrivée des Pixel/Pixel XL, le bootloader en vue de charger des ROMs alternatives (ou désimlocker facilement le téléphone) serait rendu impossible à débloquer (quid du bootloader déverrouillé en achetant l'appareil en passant par le Google Play Store ?). En voulant vendre au plus grand nombre, je ne pense pas qu'il soit judicieux de se mettre à dos la clientèle déjà acquise au travers des Nexus. Cependant, un autre produit est à concurrencer : le service Apple Pay. Verrouiller un bootloader empêche de nombreuses manipulations du système et permettrait ainsi d'assurer une certaine idée de sécurité auprès des utilisateurs mais surtout auprès des partenaires validant le moyen de paiement (fournisseur téléphonique et banques).

Bref, si vous êtes conquis par le nouveau Made By Google et Pixel, il faudra certainement attendre le 20 octobre 2016, date de la sortie officielle aux USA, la vente se fera par le biais du Google Play Store et certainement via un opérateur téléphonique comme aux États Unis d'Amérique ou en Allemagne. Les caractéristiques des modèles se trouvent ici.

Vais-je faire un retour de l'un des nouveaux smartphones ? Clairement non. Google tourne une page de son histoire, je vais tourner la page des Nexus. Avec le décès Nexus, son âme a elle aussi disparu. Il y a pourtant un smartphone dans la famille qui doit être renouvelé (le Wiko de madame rend l'âme) mais le replaçant ne sera pas un Pixel. Le manque sera comblé par mon excellent Nexus 5 (qui a encore quelques années à vivre) ce qui me permettra peut-être de découvrir l'univers des Fairphones ou un One Plus 3 qui me fait de l’œil depuis un moment. Je ne suis pas un mec facile, je vais me laisser draguer encore un moment 😉

Et vous ? partagez-vous ce sentiment d'abandon, de trahison ? Ou bien vous ne vous sentez pas concerné, et allez accueillir Pixel comme un nouveau messie ?

Early in the 21st Century, THE TYRELL CORPORATION advanced robot evolution into the NEXUS phase - a being virtually identical to a human - known as a Replicant. The NEXUS 6 Replicants were superior in strength and agility, and at least equal in intelligence, to the genetic engineers who created them. Replicants were used Off-World as slave labor, in the hazardous exploration and colonization of other planets. After a bloody mutiny by a NEXUS 6 combat team in an Off-World colony, Replicants were declared illegal on earth - under penalty of death. Special police squads - BLADE RUNNER UNITS - had orders to shoot to kill, upon detection, any trespassing Replicant This was not called execution. It was called retirement. (Blade Runner - Ridley Scott)

Petit clin d’œil cinématographique : Ridley Scott avait-il eu une vision prémonitoire en 1982, en voyant l'arrêt forcé, le retirement des Nexus 6 ?

RIP Nexus

Sources :
Image à la une : http://ausdroid.net
http://www.theverge.com/a/google-pixel-phone-new-hardware-interview-2016
http://www.tomshardware.fr/articles/google-pixel-soc-custom-silicon,1-61408.html
http://www.phonandroid.com/android-7-1-nougat-nexus-devront-attendre-2017-version-allegee.html
http://www.frandroid.com/android/rom-custom-2/381276_pixel-google-bloque-certains-bootloader?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Frandroid+%28FrAndroid%29
http://www.frandroid.com/marques/google/380960_g-pixel-phone-by-google-officiels-prix-date-de-sortie-caracteristiques
http://www.pcworld.com/article/3127236/smartphones/googles-nexus-is-dead.html#tk.rss_all
http://www.androidpolice.com/2016/10/06/its-time-to-talk-about-google-the-pixel-phones-and-feelings-of-abandonment/

Catégorie : Tech'n'Geek | Tags : , ,

Licence Creative Commons
Cet article, sauf mention contraire expresse, est publié sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported Licence.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Google Plus Twitter Facebook Linkedin Framasphere email Flattr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *