Raspberry Pi 2 en revue

Posté le par | Réponse(s) : 7

Je vais aujourd'hui m'arrêter brièvement sur la surprenante nouveauté de la Fondation Raspberry Pi. En effet, la Fondation annonçait le 2 février 2015 la mise en vente d'une version plus musclée du Raspberry Pi B+ dont la caractéristique principale est le passage d'un CPU BCM2835 mono-core cadencé à 700 MHz (ARMv6) à un CPU BCM2836 quad-core cadencé à 900 MHz (ARM Cortex-A7) et d'une mémoire vive de 512 Mo de RAM à 1GB LPDDR2 SDRAM.

Cette amélioration permet donc des performances accrues (CPU théoriquement 2 fois plus performant). Pour les logiciels qui peuvent tirer parti du CPU multi-core, on peut vous attendre des performances 4 fois supérieures en moyenne et pour un code "multi-thread-friendly" jusqu'à augmentation de 7.5x la vitesse!

Crédit image : Adafruit

Crédit image : Adafruit

Si on tient compte du 1GB de RAM, les performances devraient  être améliorées, notamment  lors de l'utilisation des jeux et du navigateur Web.

La compatibilité est totale avec les Raspberry Pi de la première génération, par contre, il faudra bien veiller à utiliser une image système récente (après le 01/02/2015) pour la prise en compte du BCM2836 quad-core.

Le passage à une architecture ARMv7, le Raspberry Pi 2 élargit la liste des systèmes d'exploitation et peut faire tourner des versions Debian (armhf) par exemple ou des versions conçues pour les développeurs comme Snappy Ubuntu Core ou une prochaine version Windows 10 (disponible gratuitement pour le RPi2).

Le RPi2 B semble plus gourmand en électricité (quad-core oblige), il est donc préférable de prévoir une alimentation de 5V 2A minimum.

L'excellent site Framboise314 animé par François Mocq propose une présentation ultra dédaillés du Raspberry Pi 2, je vous laisse quelques instants entre ses mains.

Pour aller plus loin, des benchmarks ont été réalisés : sur le site Hackaday et sur le site Adafruit.

Mes impressions

Tests effectués avec une carte SD 16G class 4 / alimentation 5V2A / Raspbian.

Le démarrage, la configuration, les mises à jours sont clairement plus rapides et cela nous enchantera lorsqu'il s'agira de compiler des sources. L'utilisation en mode graphique sous Raspbian (LXDE) est nettement plus réactive. En ce qui concerne le navigateur Web Epiphany, je n'ai pas trop vu de différence mais positivement plus agréable à surfer.

On pourrait se dire que ces améliorations matérielles pourraient nous laisser espérer la lecture vidéo sous Raspbian. Comme pour les modèles B et B+, on ne peut toujours pas lancer des vidéos avec un VLC ou un lecteur multimédia léger, sauf en passant par OMXPlayer qui lui devient plus réactif.

Bref, comme j'aime à le rappeler régulièrement, le Raspberry Pi est conçu avant tout pour (l'apprentissage à) la programmation et la domotique, ce qui ne l'empêche pas de faire un merveilleux media center avec Kodi. Je n'ai pas encore eu le temps de tester OSMC (RaspBMC) mais je suis certain que les performances sont au rendez-vous.

Un petit bug rigolo c'est glissé dans un composant électronique de la carte, rien de méchant rassurez-vous, mais rigolo : le RPi2 n'aime pas certain flash d'appareil photo.

Pour conclure, je dirais que pour un tarif egal au RPi B+, ce RPi2 B offre avant tout de la souplesse à l'utilisation, comme un immense bol d'air lorsqu'on s'évade en montagne. L'utilisation ne changera pas mais elle sera plus agréable. Pour une utilisation en mode graphique, je suis impatient de tester les nouvelles versions de Wayland/Weston.

Les Linuxiens doivent-ils s'inquiéter du portage de Windows sur Raspberry Pi ?

Je ne pense pas. Les développeurs d'objets connectés travaillant sous Windows disposent déjà de hardware spécialement pensés pour cet OS. D'ailleurs, je me trompe peut-être mais il ne faut pas s'attendre à ce que Windows 10 sur RPi soit exceptionnel, on ne connait pas encore tous les détails de la version finale mais j'image qu'à l'instar de Snappy Ubuntu Core (disponible en Alpha sur le site Raspberry Pi) on n'aura accès qu'à un prompt permettant de coder.

Plus d'informations : ici ou .

OS alternatives fraichement débarqués

  • Xubuntu

J'ai testé brièvement une version Xubuntu compatible RPi2, le bureau léger et fonctionnel basé sur l'environnement xFCE est relativement fluide, Firefox par exemple est presque plus rapide que Epiphany sous Raspbian. Je ne suis pas allé plus loin par manque de temps, car, tout en allemand, il faut passer un peu de temps à mettre les locales et timezone en FR, configurer le réseau, mettre à jour sources.list et éventuellement installer des logiciels. Bref, c'est une Ubuntu... Pour récupérer l'image, c'est ici, pour sources.list c'est . Quite à faire tourner une Ubuntu, autant installer Bodhi Linux.

  • Debian Jessie armhf

Envie de tester une Debian sur votre RPi2 B ? C'est Collabora (entre autre Wayland/Weston) qui nous la propose. La mise en œuvre est rapide. Après avoir flashé votre carte SD, il faut luis coller le RJ45, l'alimenter et le démarrage est rapide. Une fois l'IP du Rpi récupéré, connectez-vous avec SSH (user : root, mot de passe : debian) :

ssh -l root @192.xxx.xxx.xxx

on ajoute un utilisateur (votre pseudo), renseigné à l'invitation le mot de passe

adduser marcel

on reconfigure les locales (chosir fr_FR.UTF-8 UTF-8) et la timezone :

dpkg-reconfigure locales
dpkg-reconfigure tzdata

On installe sudo

apt-get update
apt-get install sudo

On ajoute l'utilisateur en accès su

visudo

On ajoute cette ligne :

marcel ALL=(ALL:ALL) ALL

(CTRL X pour sortir, O et ENTRER), rebooter.

Il n'y a pas d'environnement graphique, j'ai choisi d'installer LXDE, LightDM (gestionnaire de connexion graphique) sera de la partie. L'installation est longue, très longue, grab many, many coffees and read this 🙂

apt-get install lxde

Une fois tous les paquets installés, on redémarre le RPi, l'accès est lent, les applications s'ouvrent avec 10 bonnes secondes d'attente. Une fois un logiciel ouvert, on ne subit aucune latence lors de la saisie de données. En résumé, cette version n'est pour l'instant utilisable qu'en mode console/ssh et marche très bien, par contre oubliez le mode graphique, pour cela Raspbian marche très bien.

Mise à jour : nouvel essai avec Mate comme environnement graphique, l'utilisation globale de la Debian pour RPi2 est un chouillat plus rapide. Par contre, si on passe le CPU à 1GHz, le système est nettement plus performant, relativement exploitable donc plus agréable.

Pour conclure l'article, je dirais que le Raspberry Pi 2 model B est une bonne surprise, c'est du solide et il fait bien le job de manière agréable. Des OS exotiques, compatibles, devraient pointer rapidement leur nez, mais le challenge de concurrencer Raspbian en mode graphique sera de taille, Ubuntu avec Mir serait pas mal et une Debian/Gnome avec Wayland pourrait donner d'excellent résultats. Dans tous les cas, "le code, Monsieur Dusse, le code" il n'y a que ça 😉

Raspberry Pi is sexy!

Crédit image à la une : RasperryPi.org


Licence Creative Commons
Cet article, sauf mention contraire expresse, est publié sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported Licence.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Google Plus Twitter Facebook Linkedin Framasphere email Flattr !

7 commentaires sur “Raspberry Pi 2 en revue

  1. Pour une surprise c'est clair que ça en est une.
    Une bonne pour ceux qui n'avais pas acheté le B+ et une "mauvaise" pour ceux qui l'ont pris en croyant sur parole la fondation qui annonçait ne plus prévoir de mise à jour hardware avant 2017....

    Ça reste une bonne machine apparemment et il est intéressant de voir cette nouvelle version du RPi et ce qu'elle pourrait permettre avec cette puissance supplémentaire.
    Qu'en est-il des température relevable sur la puce quand elle est OC à 1ghz?

    Dommage que cette nouvelle version ne semble pas permettre l'utilisation du mode graphique de façon fluide. Cela pourrait être pratique aussi utile pour une première machine d'apprentissage.

    • C'est clair que, pour le coup, certaines personnes ont pu se sentir
      Je viens de faire quelques tests niveau OC :
      Raspberry Pi 2 (800MHz par défaut) : 32,8°C
      Raspberry Pi 1 B (700MHz par défaut) (serveur webcam + station météo) : 34.7°C
      Raspberry Pi 1 B (900MHz / mode tubo activé) (osmc au repos) : 46.5°C / pendant le visionnage d'une vidéo en 1080p : 56°C
      Raspberry Pi 2 (1GHz) : 36.9°C
      D'après ce que je vois, l'écart de température entre la fréquence CPU par défaut et 1GHz n'est pas énorme et si j'ai bonne mémoire, le CPU peut encaisser jusqu'à 80°C. Lorsqu'on OC le RPi2, le système régule automatiquement la fréquence en fonction de l'usage (Governor: ondemand) et gére le CPU en fonction du voltage et/ou de la température. Un bon point.

      Les tests que j'ai effectués étaient en mode CPU par défaut, en overclockant, l'utilisation est un peu plus fluide en mode graphique.

      Edit : j'ai oublié de mentionner que tous les RPi sont dans des boitiers peut ventilés dans un ait ambiant de 20-21°C

      • Bonne nouvelle coté température, et merci pour ces relevés 🙂

        Ce serait intéressant un RPi qui serait fluide en mode graphique (peut être avec plus de mémoire), pour permettre l'utilisation d'outils graphiques (GIMP, Inkspace, krita ou blender pour les plus fous ^^ ).

        Avec le RPi2 on peut vraiment voir cette machine comme un bon support d'expérimentation et d’apprentissage et le A+ comme une plateforme pour l'embarqué.
        En dehors du cafouillage de communication, c'est une bonne évolution de la machine.

  2. Bonjour,
    Je suis débutant, j'avais un pi en octobre 2014, installation assez simple.
    Je le fais demarrer directement sur une page web, rien d'exceptionnel, en utilisant MIDORI.
    Celui que j'ai acheter debut fevrier a epiphany comme navigateur.
    Mon probleme est que je n'arrive pas a le faire demarrer directement sur une page web.
    avant je faisais :
    @ midori -e Fullscreen -a adresse web
    aujourd hui
    @ epiphany -e Fullscreen -a adresse web
    Rien ne se passe.
    Je bloque depuis 10 jours, sans rien trouver.
    Quelqu'un a t'il une solution pour moi ?
    Par avance merci.

    • Bonjour Philippe,
      Effectivement, depuis fin 2014, Raspbian ne propose plus que par défaut Epiphany comme navigateur.
      Pour démarrer directement sur un page web, tu peux faire :
      epiphany-browser adresse.du.site
      Epiphany n'a pas toutes les options que pouvait avoir Midori, si tu fais un "man epiphany-browser" tu verras que les options sont succintes et qu'on ne peut le lancer en plein écran.
      Si ces options sont indispensables pour toi (comme tu le faisais avant), installe midori et utilise la commande que tu connais déjà :
      sudo apt-get install midori
      Midori sera plus lent que Epiphany qui a été optimisé pour Raspberry Pi.

      J'espère t'avoir aidé

      Cordialement

      • Merci beaucoup
        ceci explique cela.
        donc epiphany est pas forcement le top.
        J'ai installer MIDORI, mais la ligne de commande ne fonctionne pas.
        Y aurait il conflit avec epiphany ?
        Le meiux peut etre parfois l'ennemi du bien !!!!

        • Epiphany se lance plus rapidement et charge plus rapidement les pages, c'est un gros avantage. Par contre, c'est vrai qu'il permet (de base) moins d'options lorsqu'on le lance en console.
          J'ai installé aussi Midori et "midori -e Fullscreen -a http://www.epingle.info" fonctionne parfaitement (RPi 2).

          Je ne vois aucune raison de conflit, ces deux logiciel sont une installation et des composants distincts, ils cohabitent très bien ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *