Installer Android 5.0 Lollipop sur Nexus sous Debian

Posté le par | Répondre

Android 5.0 en version finale aka Lollipop, est libéré par Google depuis le 12 novembre 2014. Les mises à jours OTA sont en plein déploiement, les serveurs chauffent et les fans du Droid vert sont impatient. Si vous souhaitez attendre la mise à jour automatique, sachez que cela peut prendre un certain temps, nombreux sont les terminaux à servir.

Pour l'instant, seuls les Nexus 5 (GSM/LTE), Nexus 7 [2013] (Wi-Fi), Nexus 7 (Wi-Fi), Nexus 10 bénéficient de la mise à jour OTA et de leur Factory Image disponible. Va bientôt suivre toute la gamme Nexus à partir du Nexus 4 et plus récents. (Mise à jour : disponibilité pour Nexus 4 au 15/11/2014)

Comme pour toute mise à jour majeure d'un système d'exploitation, que ce soit pour un ordinateur ou pour un smartphone/tablette, je préfère installer moi-même la nouvelle version pour partir sur des bases saines et un appareil tout beau tout propre. C'est une première pour moi avec Nexus.

Si comme moi, vous voulez installer la nouvelle sucrerie dans votre Nexus, que vous êtes sous une distribution GNU/Linux à base de Debian (ou dérivé) et que vous appréhendez ce genre de manipulation, ce tuto est fait pour vous.

La procédure que nous allons effectuer EFFACERA TOTALEMENT le contenu de votre appareil (contacts, SMS, applications, paramètres, et tout autre contenu). Il est donc impératif de faire des sauvegardes : activer la sauvegarde automatique (pour les contacts, contenus SMS, réseaux wifi, etc...) et/ou utiliser une application comme Titanium Backup (nécessite d'être root) ou Helium (pas root nécessairement). Pour info,  Helium vient de me restituer l'intégralité de mes applications avec leurs paramètres (un tuto est disponible ici).

Instructions pour flasher Android

Flasher une ROM signifie en gros, écraser un OS par un autre. Cette opération est simple et rapide, cependant on n'est jamais à l'abri d'un pépin (extrêmement rare avec un Nexus conçu aussi pour le bidouillage). Aussi je ne serai pas tenu responsable de toute mauvaise manipulation ou dysfonctionnement de votre appareil.

J'ai pris l'habitude depuis des années à flasher mes appareils uniquement lorsque les batteries sont chargée au maximum, je vous encourage donc à faire de même. Pourquoi ? Dans un premier temps, on est certain que l'appareil ne s'arrêtera pas en court de flashage s'il n'y a plus de jus. D'autre part, j'aime bien que le nouvel OS tourne la première fois avec des batteries pleines, et du coup, je n'ai jamais eu soucis d'autonomie anormale.

Cette méthode est basée sur celle expliquée par Google.

Côté smartphone/tablette, il faut activer (si ce n'est déjà fait fait) les "Options pour les développeurs". Pour cela, se rendre dans Paramètres > onglet Système > À propos de l’appareil et tapoter quatre fois le Numéro de Build pour débloquer les Options pour les développeurs. Dans Paramètres > {} Options pour les développeurs, cochez le Débogage USB.

Sur votre Debian (ou distribution dérivée), il vous faut installer deux outils : fastboot (séquence d'amorce rapide) et adb (Android Debug Bridge) :

sudo apt-get install android-tools-fastboot android-tools-adb

Puis télécharger l'image dont vous avez besoin, puis décompressez-la dans un répertoire de votre choix.

Branchez l'appareil au PC, redémarrez le téléphone sur le bootloader soit avec la commande adb reboot bootloader, soit avec la combinaison : Vol-bas + Power (lorsque le téléphone est éteint).

Dans votre terminal (PC), rendez-vous dans le répertoire décompressé de l'image téléchargée précédemment, déverrouillez le bootloader et flashez :

cd /home/user/répertoire/de/votre/image
adb reboot bootloader
sudo fastboot oem unlock
sudo ./flash-all.sh

L'opération dure à peine une minute, le smartphone/tablette va alors s'éteindre et redémarrer sur un boulier aux couleurs Google. Cette phase (installation de la nouvelle ROM peut durer quelques minutes (5 minutes chez moi, plus de 10mn chez d'autres), laissez le faire, allez vous faire couler un café ou un thé.

Une fois ce phase terminée, il ne vous reste plus qu'à faire joujou et découvrir ce nouvel environnement, et restaurer vos contacts, SMS, applications, paramètres, et tout autre contenu que vous avez préalablement sauvegardés. Enjoy!

À noter, pour un éventuel retour en SAV, il est préférable de re-bloquer le bootloader. Comme le téléphone est remis à neuf sur un plan logiciel (tout y passe, recovery, bootloader, root si l'appareil a été rooté avant), il faudra activer le mode "Options pour les développeurs", branchez l'appareil au PC, redémarrez le téléphone sur le bootloader soit avec la commande adb reboot bootloader, soit avec la combinaison Vol-bas + Power (lorsque le téléphone est éteint) et taper en console sudo fastboot oem lock.

Je ne vous ferai pas de retour d'expérience concernant Lollipop, le Net regorge d'articles. Globalement, le peu que j'en ai vu pour ce moment, ce n'est que du bon, c'est du pur Android. Sur ces dernières paroles je vous laisse, la Nexus 72013 étant terminée, je m'attaque au Nexus 5 😉

Merci à Nicolas Wurtz

Catégorie : Tech'n'Geek | Tags : , ,

Licence Creative Commons
Cet article, sauf mention contraire expresse, est publié sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported Licence.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Google Plus Twitter Facebook Linkedin Framasphere email Flattr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *