Installation de FreeDNS sous Debian/Ubuntu/Raspbian

Posté le par | Réponse(s) : 1

Je fais suite à l'article précédent et je vais vous montrer une méthode simple pour pour mettre à jour automatiquement l'IP que votre Fournisseur d'Accès Internet vous alloue, via un serveur DNS (service permettant de traduire un nom de domaine en informations de plusieurs types qui y sont associées, notamment en adresses IP de la machine portant ce nom) en temps réel.

Nous sommes encore peu d'utilisateurs Internet à avoir une IP fixe (IP publique allouée par votre FAI qui ne change jamais). En effet, pour la majorité d'entre nous, notre IP sera renouvelée à chaque redémarrage de notre Box rendant le travail à distance pénible. Sous GNU/Linux, on peut s'amuser à créer un script qui toutes les x minutes va tester votre IP. Si cette IP change suite à une coupure de courant ou un reboot voulu ou non, ce script vous envoie un mail contenant la nouvelle IP. Dans tous les cas, c'est pénible car il faut soit retenir/manipuler une IP du genre 77.201.xx.xx pour se connecter à distance à votre domicile. Concrètement que fait le DNS ? Et bien, il assure une correspondance entre votre adresse IP publique et votre nom de domaine.

Vous l'avez compris, une IP c'est comme la plaque d'immatriculation de votre voiture qui, pour beaucoup, change à chaque fois que vous la redémarrez. Les services proposant de résoudre une IP changeante sont nombreuses et les plus connues sont DynDNS ou NoIP. mais il existe des alternatives toutes aussi efficaces (payantes ou gratuites, fournissant un client pour l'update ou non).

Après quelques recherches, j'ai opté pour FreeDNS, un service basique gratuit, propulsé par FreeBSD. Pour utiliser ce service, il suffit de s'inscrire, d'installer un client Dynamic DNS et de le paramétrer.

Que permet FreeDNS de faire ?

Tous les comptes gratuits donnent accès à :

  • Le trafic des requêtes DNS illimité,
  • 5 domaines gratuits,
  • 20 sous-domaines gratuits par domaine.

FreeDNS permet :

  • la mise à jour instantanée, toutes les modifications apportées à vos domaines/sous-domaines,
  • d'héberger/gérer les DNS de vos noms de domaine sans frais,
  • la redirection votre nom d'hôte vers une URL sur Internet,
  • la prise en charge des CNAME, A, AAAA, MX, NS, TXT, LOC, RP, HINFO, les enregistrements SRV, des Round Robin DNS,
  • le support pour IPv6 Reverse DNS,
  • la prise en charge gratuite des clients DNS dynamique/Dynamic DNS disponibles pour assurer votre adresse IP est toujours à jour,
  • un excellent moyen d'apprendre sur le système DNS pour les novices.

Inscription et création de votre.domaine.com

Rendez-vous sur le site FreeDNS (http://freedns.afraid.org/signup/) et créez votre compte. Une fois fait, vous recevez un email pour confirmer votre demande et activer votre compte.

1. Créer un sous-domaine

Après confirmation et activation de votre compte, il nous faut ajouter un sous-domaine.

FreeDNS-subdomaine

  • Type : Choisir le "type" de service, pour ce que vous voulons, nous sélectionnerons A,
  • Subdomain : le nom personnalisé que vous souhaitez,
  • Domaine : choisir ici votre domaine parmi les 7 propositions gratuites, les autres sont payantes,
  • Destination : correspond à l'IP actuelle de la box avec laquelle vous travaillez (ne modifier que si vous travaillez avec une IP différente de celle que vous utilisez),
  • TTL (Time to Live) : option payante qui permet de placer une donnée au niveau de l'en-tête du paquet IP qui indique le nombre maximal de routeurs de transit,
  • Wildcard : option payante et optionnelle permettant d'insérer un type de caractère informatique utilisé lors de la recherche d'un mot ou d'une expression incomplète sur un réseau informatisé, ordinateur ou internet.

Validons puis allons sur la page de mise à jour de Dynamic DNS et, dans l'encadré en bas, nous pouvons voir l'enregistrement fait précédemment :

FreeDNS-dynamic

Ouvrons le lien "Direct URL", cette page a pour adresse :

"http://freedns.afraid.org/dynamic/update.php?suite_de_lettres_et_de_chiffres"

Cette suite_de_lettres_et_de_chiffres va nous servir plus bas.

2. Installation du client Dynamic DNS pour la mise à jour, j'ai opté pour inadyn :

Les services FreeDNS sont exploitable via nos 3 système d'exploitation principaux. Les utilisateurs de OSX s'inspireront certainement Mac FreeDNS updater, les utilisateurs Windows installeront Dynamic DNS for FreeDNS. Une liste complète des clients par OS est disponible ici. inadyn est portable sur Linux (Debian, Fedora, Freesco, Mandrake ...), Windows (en console), MAC OS, *** BSD, etc...

Pour les utilisateurs de systèmes GNU/Linux basés sur Debian ou dérivés d'Ubuntu (Debian, Raspbian, Ubuntu, Mint, elementaryOS, etc...), c'est très simple, il suffit d'installer le client disponible dans les dépôts.

Mise à jour son système :

sudo apt-get update && sudo apt-get upgrade

Installation de client inadyn :

sudo apt-get install inadyn

Configuration de inadyn en suivant les étapes ci-dessous :

sudo nano /etc/inadyn.conf

Ajouter ce qui suit et remplacer les valeurs par celles choisies plus haut :

--username votre_username
--password votre_mot_de_passe
--update_period 3600
--forced_update_period 14400
--alias subdomain.domaine_choisi.com,suite_de_lettres_et_de_chiffres
--background
--dyndns_system default@freedns.afraid.org
--syslog

Lancer inadyn à chaque redémarrage pour être certain que l'IP se mettra à jour :

crontab -e

Ajoutez la ligne suivante :

@reboot /usr/sbin/inadyn

3. Redémarrer votre système et, dans une console, taper la commande suivante pour être certain que inadyn fonctionne :

ps -A | grep inadyn

Pour lire le log de inadyn :

more /var/log/messages |grep INADYN

Voilà vous avez une IP "fixe" grâce à votre DNS Dynamique. En fonction des Box(es) Internet, il faudra peut-être rediriger cette adresse nouvellement créée vers l'appareil que vous souhaitez contrôler : votre ordinateur de bureau, votre Raspberry Pi, votre NAS, etc... C'est le cas avec la NeufBox, pour cela il faut aller sur la page de configuration de la Box > réseau > DNS et allouer le domaine créé à l'IP locale de l'appareil. Si vous ne faites pas cette manip, votre adresse DNS Dynamique pointera sur la page de config de votre Box, et c'est pas très sécure...

Je déplore que l'accès au site FreeDNS ne se fasse pas en https, je suis de plus en plus retissant à remplir des formulaire sur une page affichée en clair. À part ce détail, le service fonctionne bien, le client est très léger et consomme quasi aucune ressources.

Petit complément pour en savoir plus sur le DNS


Licence Creative Commons
Cet article, sauf mention contraire expresse, est publié sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported Licence.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Google Plus Twitter Facebook Linkedin Framasphere email Flattr !

Un commentaire sur “Installation de FreeDNS sous Debian/Ubuntu/Raspbian

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *