Maynard : un shell Wayland pour Raspberry Pi

Posté le par | Répondre
Maynard

En août de l'année passée, je vous parlais de Wayland sur Raspberry Pi, on pouvait voir le fonctionnement basique de cet environnement de bureau conçu pour le RPi. Depuis, les développeurs travaillent silencieusement mais surement, la version 1.3.1 a été dévoilée début novembre 2013. Hier, Collabora a annoncé publiquement Maynard, un nouveau shell basé sur Wayland qui est léger et devrait fonctionner très bien sur Raspberry Pi. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Maynard est surprenant.

Pour ceux qui n'ont pas suivi l’actualité du Raspberry Pi, ce nano-ordinateur fonctionne avec un système d'exploitation basé sur GNU/Linux. La plus utilisée est Raspbian, une Debian pour RPi, qui permet un travail confortable en ligne de commande mais son utilisation est lente pour celles et ceux qui utilisent l'environnement graphique. Le RPi a été conçu à la base pour l'apprentissage au développement, beaucoup moins pour l'utilisation comme un ordinateur "classique" de bureau. Si on cherche les performances du matériel en mode graphique, on est vite déçu. Seulement, depuis les débuts du projet Raspberry Pi, la Fondation Raspberry Pi et collabora travaillent ensemble sur le projet Wayland (sans parler de Gnome qui lui aussi développe Wayland de son côté).

Wayland et Weston : Wayland fournit un moyen pour les gestionnaires de fenêtres composite de communiquer directement avec les applications graphiques ainsi que le matériel vidéo. Wayland est un protocole de serveur d'affichage qui a été conçu pour remplacer le serveur d'affichage X. Weston, est l'implémentation de référence d'un compositeur Wayland.

Maynard est loin d'être complet pour le moment, mais il commence déjà à prendre une belle forme. Il a pour but d'être fonctionnel, léger et joli. Pour faire tourner correctement Maynard sur RPi, il a fallu s'affranchir des environnement classiques comme Gnome et KDE trop lourds ou même léger comme LXDE utilisé par Raspbian. Les développeurs ont dû créer de toute pièce leur propre shell basé sur gtk-shell (Weston) de Tiago Vignatti.

Tester Maynard sur Raspberry Pi

L'installation est très simple, il suffit de récupérer un script sur le site Collabora :

wget http://raspberrypi.collabora.co.uk/setup-maynard.sh

Je ne suis jamais très chaud pour exécuter un script dont je ne connais pas les détails, mais bon c'est un script officiel de Collabora, dont on peut faire confiance. En gros, ce script va mettre en place un écosystème qui va permettre d'accueillir notre nouvel environnement de bureau. Il va :

  • modifier le fichier /boot/config.txt, pensez donc à en faire une sauvegarde : sudo cp /boot/config.txt /boot/config.back.txt,
  • ajouter des sources dans apt (/etc/apt/sources.list.d/collabora-experimental.list),
  • installer le nouvel environnement expérimental.

On exécute le script :

bash ./setup-maynard.sh

Prenez patience, l'opération peut être longue, le miroir raspbian.org devait être saturé...

Sur mon RPi, je ne peux lancer maynard sous X, il faut donc se déconnecter du serveur graphique :

sudo service lightdm stop

(ou pressez les touches Ctrl + Alt +F1)

Loggez-vous et lancez la commande :

maynard

Vous voilà dans le nouvel environnement, expérimental dont pas fonctionnel qui nous permet, nous simples utilisateurs, d'avoir un premier contact. Pour les développeurs, c'est une très bonne base pour se lancer dans l'amélioration et l'optimisation du projet.

Graphiquement Maynard/Wayland est joli, simple et épuré (comme j'aime), le panel de gauche me fait penser à un Gnome-shell, il est fluide et réactif. C'est au lancement des programmes que ça se gâte : les applications sont longues à s'afficher. J'ai pu lancer la calculatrice, le gestionnaire de fichiers, le navigateur web. C'est un bon début mais il faut avouer que l'utilisation n'est pas encore exploitable pour le commun des utilisateurs.

Les principales limites (et non des moindres)

  • Malheureusement, les anciennes applications X11 ne sont pas supportées par XWayland, la compatibilité risque de prendre un certain temps,
  • les applications GTK aussi ne fonctionnent pas bien sur Maynard pour le moment et prennent un certain temps pour démarrer,
  • les applications actives ne sont pas affichées dans le panneau,
  • pas de possibilité de configurer le bureau, seul les fonds d'écran KDE sont pris en charge pour le moment (la fonction n'est pas encore implanté chez moi).

Peut-on utiliser Maynard sur d'autres matériels ?

La réponse est oui, on peut développer ou utiliser Maynard sur votre ordinateur de bureau sous Debian ou Ubuntu par exemple (je n'ai encore rien lu sur les autres OS). Il suffit d'installer kdewallpapers, de cloner l'application wayland git, de la compiler et de l'installer. Pour cela, je vous invite à jeter un oeil sur la page GitHub de Mayland.

Maynard n'aura jamais les mêmes caractéristiques que celles exploitées par Gnome ou KDE par exemple, mais est-ce bien ce qu'on attend de cet environnement de bureau ?

En tout cas, il y a eu un gros travail depuis août 2013, je suis impatient de tester les prochaines updates.

Sources : Phoronix & Marco Barisione's Weblog


Licence Creative Commons
Cet article, sauf mention contraire expresse, est publié sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported Licence.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Google Plus Twitter Facebook Linkedin Framasphere email Flattr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *