Nexus 5 et Android 4.4 KitKat : test et avis

Posté le par | Réponse(s) : 3

Depuis quelques semaines, voire quelques mois, la fièvre Nexus s'est en partie emparée de l'actualité numérique : les rumeurs d'un changement de nom de code de la nouvelle version Android (Key lime pie) devenu KitKat, les spéculations sur le fabriquant du matériel, jusqu'à la date de disponibilité du Nexus 5 sur le Google Play. Au bord de la crise de foie pour intoxication publicitaire sur les réseaux sociaux, Google fait sauter la soupape et donne enfin jour au Nexus 5 et sa dernière mouture Android 4.4 alias KitKat.

La semaine dernière, j'ai reçu le téléphone Google Nexus 5 32 Go. Un cadeau de Noël que le gentil barbu m'a apporté avec un peu d'avance. Plutôt que de vous faire un énième article de test, alors que vous en trouverez de nombreux et plus complets sur le web, je vais simplement vous donner mon avis sur ce produit.

Pourquoi changer de téléphone ? Début mars de cette année, je recevais un nouveau Smartphone, le Wiko Cink Peax I. J'en suis très content d'autant plus que Wiko a proposé assez rapidement une mise à jour majeure en lui offrant Jelly Bean. Seulement voilà, ma compagne a abîmé son vieux Nokia E71 et j'ai décidé de lui céder mon ancien appareil.

le-google-nexus-5

Le hardware

Après une semaine d'utilisation du Nexus 5, le hardware est solide avec une prise en main très agréable. Quelques données sur le matériel :

Processeur : Qualcomm Snapdragon™ 800, 2,26 GHz
Mémoire : 16/32 Go de mémoire de stockage interne (la capacité réelle sera inférieure après formatage) - 2 Go de RAM
Processeur graphique : Adreno 330, 450 MHz
Batterie : 2 300 mAH (Talk jusqu'à 17 heures), standby jusqu'à 300 heures, autonomie lors de l'utilisation du service "Internet" : jusqu'à 8,5 heures sur le réseau Wi-Fi et jusqu'à 7 heures sur le réseau LTE, rechargement sans fil intégré
Système d'exploitation : Android™ 4.4 (KitKat®)
Taille : 69,17 x 137,84 x 8,59 mm
Écran : 4,95 pouces 1 920 x 1 080 (445 ppp), IPS Full HD, verre Corning® Gorilla® 3
Poids : 4,59 oz (130 g)
Caméra : 1,3 mégapixel à l'avant, 8 mégapixels à l'arrière avec stabilisation optique de l'image
Sans fil : Wi-Fi double bande (2,4 GHz/5 GHz) 802.11 a/b/g/n/ac, NFC (Android Beam), Bluetooth 4.0 LE
Sortie audio : haut-parleur intégré, connecteur audio stéréo 3,5 mm
Ports : Micro-USB, compatible SlimPort™, connecteur audio stéréo 3,5 mm, deux microphones, boutons Marche/Arrêt et de volume en céramique
Capteurs : accéléromètre, GPS, boussole, Proximité/Luminosité ambiante, gyroscope, pression, effet Hall.

DSC01352.1024

La prise en main et premières impressions

Dans la petite boîte,  on découvre le minimum vital, à savoir le chargeur avec câble amovible (115 cm), une paire d'écouteurs, quelques notices succinctes dont cercle de plastique avec tige pour ouvrir la trappe de la carte SIM.

Pas de grosse surprise en terme de design : une forme sobre, une façade toute noire sans aucun bouton physique, un dos en gomme rigide. Par contre, lorsqu'on l'a en main, on a le sentiment d'un appareil léger, compact et robuste. Le contact est très agréable, le dos doux au toucher.

Le plus marquant restera pour moi ce magnifique écran HD qui surpasse de loin tous les écrans que j'ai pu voir. L'affichage précis est très proche de la surface tactile ce qui m'a donné l'impression d'un sticker HD collé sur l'écran. La fidélité des couleurs est incontestable.

Utilisation et performances

Une fois l'appareil allumé, la mise à jour faite et les écrans de configuration passés, on découvre Android dans sa version 4.4 Kitkat, qui semble en rien annoncer un grand bouleversement et donne l'impression à un simple lifting graphique plutôt bien vu.

Les divers écrans explicatifs satisferont les novices d'Android seront ravis d'être initiés sur les grands concepts de la manipulation de ce système.

La navigation entre les différents écrans et applications est parfaitement fluide et rapide. Aucun problème non plus en navigation web, visionnage de vidéo...

Le GPU fait très bien son travail, on peut largement lire des mkv en Full HD, le Nexus 5 ne bronche pas. Je ne suis pas très joueur donc je n'ai pas testé de jeu, mais d'après ce que j'ai vu, c'est plutôt pas mal.

On a pu lire ça et des critiques concernant l'autonomie. À utilisation comparable avec le Wiko (batterie 1800 mAh), l'autonomie du Nexus 5 est légèrement plus longue. La batterie tient entre 24 et 36 heures, je suis loin d'être un acharné du smartphone. En gros, pour l'autonomie je dirais : 6h voir moins pour un gamer, un jour en bonne utilisation (vidéos, surf, music), 2 jours en mode pépère comme moi (sms/mails/music).

L'application photo a elle aussi été critiquée. Je me suis mis dans des conditions similaires (extérieur, intérieur, avec et sans flash, sur/sous exposition) et j'ai comparé des photos prises avec le Nexus 5 et un Sony Cyber-shot 14.1 Mega Pixel : le Nexus 5 a des performances très acceptables et même surprenantes même si à mes yeux un smartphone ne remplacera jamais un appareil dédié exclusivement à la photo. On peut noter que la mise au point est un peu longue mais le résultat est là, il fait bien son job. Le mode HDR+ est assez bluffant, il permet d'appliquer automatiquement un petit effet style HDR qui embelli pas mal de photos, sans exagération.

Android 4.4 KitKat

À première vue, rien de révolutionnaire :

  • rafraîchissement graphique (fini les écritures bleus et les barres noires, place au blanc et à la transparence) plutôt réussi et agréable à l’œil.
  • L'organisation de l'espace de travail est elle aussi un peu différente, une utilisation plus subtile et efficace.
  • Ajout simplifié des widgets, des fonds d'écran, des dossiers, et des raccourcis avec un nombre illimité d'applications sur l'écran d'accueil. C'est parfait pour quelqu'un qui aime personnaliser complètement son expérience avec le Nexus.

 

KitKat peut sembler une mise a jour mineure, mais il n’en est rien. Concrètement, c’est une mise à jour majeure du système, tout se passe sous le capot :

    • Mise à disposition d’ART, une nouvelle version de l’environnement d’exécution des applications. Pour vous résumer, Java est le langage de programmation utilisé pour les applications tournant sur Android. La particularité de Java est d’être multi-plateforme, contrairement aux autres langages natifs comme ObjectiveC (le langage de programmation d’iOS). Avec ce dernier, une fois que vous avez développé votre application en code natif, vous la compilez en langage machine pour qu’elle puisse être exécutée. Avec Java, le code source est compilé en bytecode qui est exécuté par la machine virtuelle Java (l’environnement d’exécution). Jusqu’à présent, les smartphones Android utilisaient un environnement d’exécution appelé Dalvik qui compilait le bytecode à la volée pour pouvoir l’interpréter. Avec ART (l’acronyme de Android RunTime), le bytecode sera précompilé pour gagner en performance. Pour la tester, il faut déverrouiller le mode développeur (tapoter sur le numéro de built) et, dans les Options pour les développeurs" choisir le runtime ART, le smartphone sera alors redémarré et toutes les applications seront recompilées. Il est un peu tôt pour que je me prononce sur ART, c'est globalement plus fluide et rapide notamment sur les applications purement Google (source InterfacesRiches.fr). Ce comparatif sera t-il plus parlant ?

  • Nouvelle version de WebView, l’API qui permet aux applications d’afficher du code HTML CSS. Jusqu’à présent, le code HTML encapsulé dans une application était affichée par le moteur de rendu du navigateur d’origine qui n’était pas optimisé. Avec cette nouvelle version de l’API WebView, c’est le moteur de rendu de Chromium qui est utilisé (la version open source de Chrome), celui qui exploite le fameux moteur javascript V8. Le bénéfice pour les développeurs est de pouvoir exploiter à son plein potentiel du code HTML / CSS / Javascript. Traduction : des web apps plus performantes, plus rapides, plus stables… (source InterfacesRiches.fr)
  • L'application Hangouts, mélange désormais SMS et Hangouts (Google Talk). je n'aime pas vraiment cette nouveauté : mélanger ma sphère téléphone avec ma sphère Google+ me parait mal venu. En effet, avec le même contact, vous vous retrouvez avec plusieurs fils de discussion, selon le service que vous utilisez. Si vous souhaitez les différencier, vous pouvez installer Android 4.1 JB Messaging SMS ou  Textra et la choisir comme application par défaut pour les messages dans les paramètres.
  • L'avatar de Google+ est associée au numéro de téléphone de l'internaute, sauf si vous décider de le supprimer et d'associer une photo de votre cru.
  • Livraison par défaut de QuickOffice, l’application rachetée par Google l’année dernière qui permet d’éditer des fichiers bureautiques Office. Ceci intervient juste après l’annonce de sa mise à disposition gratuite et de son couplage avec Google Drive. Plutôt bien pensée.

 

Au final, cette version 4.4 d’Android amorce une refonte complète des environnements d’exécution des applications natives et des applications mobiles HTML5 (et donc des applications hybrides). Pour le moment il est encore tôt pour bien mesurer l’impact de ces changements sur l’expérience utilisateur, les performances ou l’autonomie, mais dans tous les cas de figure, ça sera forcément bénéfique.

Et pour les bidouilleurs ?

Le Nexus reste la référence pour les tests de custom ROM. Si vous souhaiter rooter votre Nexus 5 sans risque, vous pouvez vous reporter sur cet article de PHONAndroid (Windows, Mac et Linux) ou avec la méthode Nexus Root Toolkit v1.7.5.

Les Custom ROMs vont très rapidement être proposées avec cette version 4.4.

Pour conclure

Les plus :

  • du haut de gamme à prix réduit
  • l'écran d'accueil et de lancement d'application sans fioriture
  • la fluidité des applications (ouverture, navigation entre les applications très souple)
  • le design de ce Nexus sobre
  • un écran très performant et un affichage agréable et reposant
  • une version 4.4 très efficace
  • fabrication solide
  • GPS ultra rapide
  • Le Nexus 5 aurait un anneau magnétique de fixation d'objectifs photo (à suivre)

 

Les moins :

  • probablement l'autonomie, mais avec mon utilisation pépère, elle est honorable
  • la batterie non amovible (enfin si mais l'opération demande des compétences de chirurgien)
  • Lenteur de mise au point de l'appareil photo, le logiciel prend le temps pour faire la mise au point et pour déclencher la prise de vue.
  • la centralise désormais les SMS/MMS avec Hangouts (même s'ils ne sortent pas du Nexus 5)
  • Niveau sonore un peu faible mais le son ne sature pas (grésillements)

 

Ce Nexus 5 est particulièrement bien fait que ce soit côté hardware que software. Certes, il est perfectible mais globalement, c'est un excellent appareil que j'ai adopté rapidement et pour longtemps.

Si vous souhaitez plus de renseignements, rendez-vous sur les pages Google pour le Nexus 5 ou pour Android KikKat. Pour les tests complets, j'ai sélectionné les articles (que je trouve complets) de +Matt ELSEN sur son blog coreight.com, de PCImpact et de ZDNet.

Enfin, je voudrais remercier et saluer la communauté Nexus France qui est très active qui permet de retrouverez toutes les actualités sur les Nexus, d'y poser des questions (techniques ou non), d'y partager votre Home Screen, trouver des accessoires pour protéger/customiser son précieux...

Sources : coreight.com, PCImpact, ZDNet, InterfacesRiches.fr, ExtremeTech.

Mise à jour : le premier paragraphe de l'article a été intégralement modifié. Ajout des différentes sources qui n'étaient pas citées.


Licence Creative Commons
Cet article, sauf mention contraire expresse, est publié sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported Licence.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Google Plus Twitter Facebook Linkedin Framasphere email Flattr !

3 commentaires sur “Nexus 5 et Android 4.4 KitKat : test et avis

  1. J'ai envie de dire, "alors, heureux ?" Visiblement oui !Je suis jaloux...! mais bon, mon Nexus 4 est très fluide et va tout prochainement lui aussi profiter d'Android 4.4, je ne dois pas me laisser séduire par les sirènes de la consommation et vendre mon N4 pour acheter un N5. Non non non, je ne dois pas. En même temps, il est en parfait état, je pourrais le vendre pas trop peu cher, alors que dans un an il ne vaudra plus rien... ou attendre que ma compagne casse (malencontreusement, roh, c'est ballot !) son Galaxy S toujours intact et déjà sur Android 4.3 ?Ce serait la panacée, elle serait obligée de récupérer mon N4 qui n'est pas si moche, et je pourrais alors acheter le N5 sans craindre un affrontement sur le thème "pourquoi acheter un truc que tu as déjà ?".Bref, tous mes amis, mes connaissances en ont acheté un sur mes recommandations (tous = une bonne dizaine quand même ! Google devrait me dédommager avec un N5 gratuit) : oui c'est le téléphone pour bidouiller, et donc, c'est le seul téléphone avec un vrai suivi de la part du constructeur, et qui durera longtemps.Les meilleurs outils sont ceux d'un mécaniciens, même pour un bricoleur du dimanche, les meilleurs téléphones sont ceux des informaticiens, même pour madame Michu ou ma voisine Zoé qui demande qu'on lui installe Google pour aller sur internet...Excellents moments avec ton nouvel ami 😀

  2. Nicolas, avec plus de 10 jours de retard pour la réponse, oui heureux... heureux un bien grand mot mais en ce qui concerne un smartphone la réponse est clairement OUI. Je n'ai pas connu les versions antérieures, et avec du recul je peux dire que oui la machine fait son job (très bien même). j'ai réussi à le faire caler sur du streaming en 1080p (vidéo), à la décharge du N5, j'envoyais lourd sur le réseau alors que le N7.2 ne bronchait pas.... Un mois après l'avoir reçu, j'ai le même regard dessus.
    Avec mon utilisation "pépère" je tiens 50 heures. Que du bon.. Niveau photo, je vais faire un retour positif, à part le contraste du rendu, je suis bluffé du résultat et en bien (image fixe, faible luminosité).
    Sinon d'après tout ce que j'ai pu lire, le N4 (et autres devises) l'upgrade en 4.4 n'apporte que du bon.
    Nicilas, si tu souhaites te séparer  de ton N4, je connais preneur.
    Merci pour tes conseils (-:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *