Qwant, un nouveau moteur de recherche parmi les grands

Posté le par | Répondre

Qwant a été fondé en 2009 par Jean-Manuel Rozan (investisseur et spécialiste des marchés financiers), par Eric Leandri (spécialiste de la sécurité informatique), et par la société Pertimm (moteurs de recherche intégrables aux sites web professionnels comme Auchan, PagesJaunes, Meetic, ou encore la NASA). Après un développement d'un peu plus de 2 ans, Qwant s'est lancé hier mercredi 14 février 2013 (en version bêta) comme moteur de recherche français, nouvelle génération, clairement orienté "social", avec l'ambition de devenir un concurrent sérieux aux mastodontes américains.

QWANT est un moteur de recherche nouvelle génération : avec QWANT, la totalité du Web est disponible en un seul clic, sur un seul écran.

QWANT rend la navigation web plus simple, plus facile et plus rapide : plus besoin d'aller sur plusieurs sites, tout est sur QWANT.

Jusqu’à présent il fallait chercher sur plusieurs sites Internet pour trouver des informations pertinentes : moteurs de recherche, réseaux sociaux, etc.

Est-ce une fatalité ? Pourquoi ne serions-nous pas en mesure d'accéder sur un seul écran à tout le contenu qui nous intéresse, de pouvoir répondre à ceux qui ont fait des commentaires sur les réseaux sociaux à propos d’un sujet donné et de poursuivre nos discussions sur ce même réseau ?

QWANT offre le premier service web et social, où chacun peut utiliser la puissance hors du commun du moteur afin d’affiner sa rechercher sur le Web, dans l’actualité ou les réseaux sociaux afin de trouver instantanément les données et les personnes recherchées.

QWANT offre ce que vous voulez quand vous le voulez.

QWANT a été fondé en 2011 et lancé en Janvier 2013, après deux années de recherche et de développement.

(cf "A Propos")

À la découverte de Qwant

Qu'y a t-il de neuf au pays des moteurs de recherche ? Tout d'abord, Qwant est un moteur de recherche français (non, vous n'y trouverez pas de marinière chère à A. Montebourg) mais une manière plutôt innovante de présenter les résultats de recherche qui devrait séduire les utilisateurs les plus pointilleux en triant rapidement les résultats : la présentation des résultats provenant de différentes sources identifiées se fait en 5 modes (Classique, Mosaïque, Média, People) rappelant les modes Google ou Bing (Recherche, Images, Actualité).

Le mode Classique

Les résultats s'affichent sous forme de colonnes classées par thèmes précédés d'un bandeau contenant des résultats multimédia :

  • WEB : résultats web traditionnels
  • LIVE : résultats de l'actualité récente
  • QNOWLEDGE GRAPH : résultats tirés des fiches Wikipédia ou un moteur sémantique ? En tout cas inspiré du Knowledge Graph de Google
  • SOCIAL : résultats issus des réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Google+)
  • SHOPPING : résultats issus des boutiques en ligne

Le mode Mosaïque

Ce mode permet de mixer les mêmes sources avec une représentation par couleur un peut comme la présentation Modern Ui de Windows 8. Les résultats s'affiche les résultats de manière brute que je trouve "anarchique" "bordélique" (ce n'est qu'une opinion),  il faut voir à l'usage mais je trouve pour le moment ce mode contre-productif.

Le mode Média

Ce mode,  rappelant beaucoup les mode Images ou Vidéo de Google et Bing, a l'avantage d'être sobre et de regrouper les résultats images et vidéo en une seule et même page.

Le mode People

Les résultats sont triés en fonction des parutions sur les réseaux sociaux (Facebook, Google+, Twitter, LinkedIn, Viadeo, MySpace, autres ?).

Qwant d'un peu plus près

Notons un autre point intéressant : sans passer par un "menu de recherche avancé", on a la possibilité de préciser ses recherches dont les termes sont ambigus ou équivoques.

L'affichage des résultat en scroll (molette souris) est pratique car on n'a pas besoin de cliquer sur "Page suivante" pour afficher la suite des résultats.

En ce qui concerne les CGU (Conditions Générales d'Utilisation et de confidentialité), rien de particulier à signaler sauf que la société est inscrite en France et qu'elle est soumise à la législation française. Cependant on peut noter, dans la rubrique Liens hypertextes que "Les utilisateurs du site http://www.qwant.com ne peuvent en aucun cas mettre en place un lien hypertexte en direction du Site sans l'autorisation écrite et préalable de QWANT. Toute demande tendant à cette fin doit être adressée au directeur de la rédaction du Site http://www.qwant.com." Par ailleurs, les mastodontes américains du net conservent sans scrupule pendant plusieurs années des données personnelles, qu'en sera t-il pour Qwant qui respecte (pour l'instant) les recommandations de la CNIL de même que le droit à l’oubli ?

Qwant est un peu (beaucoup ?) déroutant à la première utilisation. Il est vrai que le style d'affichage est complètement dépaysant ...  il n'est pas dit que je ne l'adopterai pas en complément. J'avoue qu'actuellement, j'utilise DuckDuckGo ou Startpage à ma plus grande satisfaction (sur l'aspect vie privée). Doit-on regretter que le moteur n'est pas très progressiste sur le pistage des internautes, à la différence de DuckDuckGo par exemple? Cette alternative à Google ou Bing est vraiment originale, complète mais il faut avouer que cette version bêta n'est pas encore au point en terme de résultats, il va falloir patienter que les robots d'indexation aient ratissé le Web.

Plus qu'un moteur de recherche, Qwant se veut un moteur de découvertes

Qwant a clairement l'ambition de se tailler une part de choix parmi les moteurs de recherche historique même si en France, 93,78% des recherches passent par Google (et pour l’ensemble du monde, le résultat n’est guère différent : 91,28%). Sa force sera certainement d'indexer ce que les autres ne font pas totalement, les trois quart du réseau échappant à ces investigations. Facebook et Twitter, par exemple, sont souvent écartés des recherches, ainsi que les bases de données publiques ou privées, les bases de données universitaires, les centres de recherche... (ah ? il y a des informations pertinentes sur Facebook et Twitter ? ok j'abuse..).

Quand Google fait des AdWords, Qwant fait des AdPeople (en partant de mots clés pour arriver à des personnes qui ont un profil dont on sait ce qu’ils aiment et ce qu’ils font). Un bon moyen de renseigner les marques et les annonceurs sur les goût et les directions que prennent les gens en tant que consommateurs.

Qwant est aujourd'hui disponible dans 15 langues et se veut un service international, à la hauteur des rivaux américains.

Mise à jour (19 février 2013) : Les réactions et analyses n'ont vraiment pas tarder, peu-être l'aspect "révolutionnaire" de Qwant a titillé l'intérêt des professionnels Tech/informatique. J'ai retenu un article de Numérama et un test approfondi du bloggeur Lucien Théodore avec qui je partage la déception. Finalement, faire un produit révolutionnaire c'est innover, créer quelque chose qui n'existait pas et j'ai parfois l'impression que ce monde du high-tech n'invente rien et ne fait que se contenter de copier/coller/changement de forme... Vous vous souvenez de Copernic ? Ce petit programme sous Windows, un métamoteur de recherche qui scannait une grande source de moteurs de recherche pour vous en restituer une liste. Et bien, j'ai le sentiment que Qwant fait la même chose sous forme d'une interface Web au lieu d'être une application installée. Bref, à ne pas mettre de côté mais en oubliant l'effet révolutionnaire de la démarche.

Sources : challenges.fr et PCImpact

 

 

 

Catégorie : Informatique | Tags : ,

Licence Creative Commons
Cet article, sauf mention contraire expresse, est publié sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported Licence.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Google Plus Twitter Facebook Linkedin Framasphere email Flattr !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.