Bodhi Linux 2.2.0 sur Raspberry Pi

Posté le par | Réponse(s) : 2

Bodhi Linux est une distribution Linux légère, basée sur Ubuntu (basée elle-même sur Debian), utilisant le gestionnaire Enlightenment (E17) et ayant pour but de proposer un système de base avec un bureau simple, un gestionnaire de fichier, un navigateur internet, un terminal et de laisser le choix des applications aux utilisateurs. Bodhi Linux a aussi créé un AppCenter exploitable via un site internet dans lequel nombre d'applications sont disponibles (Internet, graphisme, office, multimédia, éducation, etc.., et des modules Enlightenment). Les applications sont directement installables depuis le site via APT (Advanced Packaging Tool) ou téléchargeables en .bod (.deb pour les Debian/Ubuntu), par apt-get ou Synaptic pour répondre à leurs besoins individuels.

Si on en croit le site officiel, Bodhi Linux est personnalisable, beau, minimaliste (l'un des idéaux de la Team). La combinaison de Enlightenment et des utilitaires installés par défaut permettent des performances exceptionnelles sur un ordinateur disposant de peu de ressource. Système requis pour Bodhi Linux : 300+MHz CPU, 128MB de RAM, et 2.5GB de disque dur!

Bodhi Linux est disponible pour les architectures 32 ou 64 bit, et les architectures ARMHF (HF pour Hard Float) pour Raspberry Pi, Nexus 7, Samsung Chromebook, Genesi Smartbook. Pour en savoir plus, visiter le site du développeur. Je suis assez curieux de savoir comment une tablette tactile made by google/Asus réagit avec un tout Linux dans le ventre. Laissez-moi vos retours si vous avez tenté une installation sur autre chose qu'un ordinateur de bureau.

Pour terminer avec le descriptif, les releases de Bodhi Linux sont basées sur les cycles de sorties des versions de Ubuntu version LTS (support à long terme en ce qui concerne les mises à jours système/sécurité/applications).

Pour ce qui nous concerne dans ce billet consacré à Bodhi Linux, nous allons installer la version ARMHF sur Raspberry Pi. Il semblerait que le version ARM de Bodhi Linux est basée sur une Debian (Wikipédia) donc ne serait pas basée sur une Ubuntu alourdie par rapport à la Debian ce qui est un point positif. Je dois dire que je suis impatient de tester cet OS qui tire son nom d'un terme pāli et sanskrit signifiant « intelligence », « connaissance parfaite », « révélation » (dans le bouddhisme ce terme désigne la délivrance, l'illumination, ou l'état d'éveil d'une personne libérée du saṃsāra, le cycle des renaissances et le tourbillon des passions -source Wikipédia-).

Téléchargement de l'image sur le site officiel, la version actuelle est Bodhi Linux 2.2.0

Préparation de carte SD (ici une carte SD 8Go en classe 4). Soit en ligne de commande soit aidé d'un logiciel (se référer à la rubrique de préparation de carte de l'installation de Raspbian).

Une fois la carte SD préparée (2 partitions, la première en FAT32 contenant le boot (kernel de l'OS, config boot, etc..), l'autre contenant le système proprement dit), il ne reste plus qu'à l’insérer dans le RPi et de brancher l'alimentation.

Le boot est un peu plus lent que pour Raspbian Wheezy (environ une minute) certainement dû à l'affichage d'un écran d'accueil animé durant la fin du chargement de Enlightenment.

L'interface est entièrement en anglais, le clavier est QUERTY, il faudra passer par le Terminal pour passer en AZERTY :

pi@raspberrypi ~ $ sudo setxkbmap fr
[sudo] password for pi : bodhilinux
pi@raspberrypi ~ $

Le bureau ne s'affichant pas correctement sur l'écran 21 pouces (1920x1080), il faut modifier config.txt en ajoutant les 4 lignes suivantes :

pi@raspberrypi ~ $ sudo nano /boot/config.txt
overscan_left=-40
overscan_right=-40
overscan_top=-40
overscan_bottom=-40

Redémarrer pour valider les nouveaux paramètres.

pi@raspberrypi ~ $ sudo shutdown -r now

Pour changer l'interface en français, je me suis naturellement orienté vers le gestionnaire de paquets Synaptic et là, aucun support de langage. Ça se complique un peu, la page d'explication n’étant pas directement lisible dans le wiki de la documentation, il a fallu fouiller dans le forum. Tout d'abord, il faut activer la prise en chage linguisitique : menu principal > settings > modules > settings puis scroller pour sélectionner Languages et l'activer. Puis, Il faut se rendre sur le Bodhi AppCenter, section Extra / Language pack et l'installer. Dans la théorie cela fonctionne, sauf que le téléchargement des paquets est en échec. Y a t-il un problème de sources.list ? Toujours sur la page de de l'AppCenter, le téléchargement direct du paquet fonctionne \o/
et je me retrouve avec un paquet bodhi-language-fr.bod de 22.6M.

Pour installer ce fameux .bob il faut lui donner des droits en exécution et lancer l'installeur :

pi@raspberrypi ~ $ chmod 755 bodhi-language-fr.bod
pi@raspberrypi ~ $ ./bodhi-language-fr.bod

Message d'erreur, visiblement, le paquet n'est pas compatible ARM...

Mis à part, regarder les fonctionnalités de Enlightenment 17, je n'ai pas eu vraiment envie de poursuivre. Pourquoi ? Même si, le RPi (que j'adore) n'est pas une bête de course, Bodhi Linux s’accommode plutôt bien avec. Il est peut-être légèrement plus fluide que Raspbian grâce à E17. Cependant, pour une distribution légère, l'image Bodhi Linux (bodhi-pi-20130102.img) prend environ 2,1 Go alors que Rapbian ()n'en demande que 1,8 Go (ok je chipote).

Bodhi Linux a par contre, une interface bien finie et agréable à regarder. J'ai aimé Enlightenment 17 sans pour autant en faire quelques critiques (positives ou négatives) que ce soit, l'OS m'ayant tellement dérouté par les non-sens du support linguistique et de la prise en charge clavier/locales (options à activer) sans que pour autant on puisse agir dessus. La version ARM aurait-elle été libérée publiquement trop rapidement ?

Je voulais voir comment fonctionnait une distribution Linux basée sur Ubuntu et, ce que je savais déjà, c'est que rien ne vaut la distribution de base Debian. L'idée de l'AppCenter est bonne mais avec la présence de Synaptic, je n'en vois pas vraiment l'intérêt. Les paquetages même affichés compatibles armel ne le sont visiblement pas. Quitte à jouer avec la sources.list pour obtenir ce que l'on souhaite autant booter sur Raspbian.

Ah.., j'oubliais, l'AppCenter n'est pas sécurisé en https ...

Bref, je m'attendais à tester cet OS en toute zénitude et ce fut presque un sentiment d’angoisse. Sans pour autant tourner le dos à Bodhi Linux (pour RPi en tout cas), il faut laisser le temps aux développeurs de corriger ici et là les incohérences.

Site officiel : Bodhi Linux, AppCenter, personnalisation.

Les impressions du webloggeur Frederic Bezies avec une installation en 64 bits.


Licence Creative Commons
Cet article, sauf mention contraire expresse, est publié sous licence Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported Licence.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :
Google Plus Twitter Facebook Linkedin Framasphere email Flattr !

2 commentaires sur “Bodhi Linux 2.2.0 sur Raspberry Pi

  1. Merci pour vos articles très intéressants.
    Mon Pi ne boote pas avec la Bodhi Pi...
    Cela a très bien fonctionné avec la Raspbian. Installé sur ma SD via Terminal sur Hackintosh avec la commande dd.
    est-ce du à mon écran? (un moniteur-tuner LG 24" 1920x1080)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *